Étude de sécurité sur le Grand Port Maritime de La Rochelle

publié le 19 avril 2017 (modifié le 24 avril 2017)

La méthodologie déployée par le Cerema repose sur l’analyse croisée de plusieurs approches…

6ème port français, le Port Atlantique La Rochelle doit faire face à la croissance des activités et une augmentation du nombre d’acteurs présents sur le port.

Le caractère accès contrôlé des infrastructures routières du port confère aux gestionnaires du Port Atlantique La Rochelle une responsabilité en termes de sécurité des usagers dans leurs déplacements dans l’enceinte portuaire.

Les risques encourus par les personnels et intervenants lors de leurs déplacements, la multiplication des moyens de locomotion et des engins lourds sur le domaine portuaire s’intensifient Il est donc nécessaire de les maîtriser et de les identifier .

La méthodologie déployée par le Cerema : une analyse croisée de plusieurs approches

  • Un audit de l’infrastructure et de son fonctionnement L’objectif recherché est de repérer sur l’infrastructure les dispositions non réglementaires en matière de signalisation verticale et horizontale, ainsi que les aménagements géométriques non conformes. Une attention particulière a été portée aux configurations potentiellement dangereuses et aux croisements fer/route.
  • Une observation des comportements de l’ensemble des personnels et intervenants Il s’agit de vérifier la façon dont les usagers utilisent les voies de l’espace portuaire : d’une part identifier les situations à risque, d’autre part établir les raisons de ces comportements.
  • Des interviews auprès de personnes travaillant dans l’enceinte du portuaire Étant conscient que l’observation des usagers sur un temps limité ne permettrait pas d’identifier l’ensemble des dysfonctionnements, le GPM La Rochelle a souhaité que le Cerema procède à une série d’entretiens avec des personnes clés, préalablement identifiées. Ces entretiens ont permis de mettre en évidence des pratiques non détectées, mais également de valider des dysfonctionnements déjà repérés.
  • Une analyse des mains courantes des services de la sûreté concernant les événements liés à la sécurité routière Afin d’enrichir la réflexion, l’exploitation des mains courantes du port ont été analysées. Cela a permis de connaître l’accidentalité présente sur le domaine portuaire.
    Méthode d'analyse croisée réalisée par le Cerema
    Méthode d’analyse croisée réalisée par le Cerema
    © Auteur Claude Chanet

    Par ailleurs, une analyse de la réglementation propre aux grands ports maritimes et notamment sur les pouvoirs de polices a permis de proposer au GPM La Rochelle des pistes de progrès.

Une liste hiérarchisée des dysfonctionnements avec des pistes d’amélioration

Tous les éléments issus des différentes procédures de recueils et d’analyse ont été croisés afin de livrer une liste hiérarchisée des dysfonctionnements identifiés. À l’issue de cette phase, des pistes d’améliorations, ont été proposées.
Parmi ces pistes, un volet a été consacré aux mesures à envisager afin d’agir sur les comportements. Ces mesures s’articulent autour de la communication, de la constatation et de la répression des comportements anormaux. Un point fort émanant de ce volet réside en la nécessitée de faire évoluer le « règlement particulier de police » propre au site.

Exemple de fiche tratitant une zone particulière
Exemple de fiche tratitant une zone particulière
© Claude Chanet - Cerema Sud-Ouest

Des pistes d’aménagement des différentes zones où des dysfonctionnements ont été identifiés

Dans une seconde approche, le Cerema a proposé des pistes d’aménagement de différentes zones où des dysfonctionnements ont été identifiés. Le rendu a été réalisé sous forme de fiches, chacune traitant une zone particulière et faisant la synthèse de l’ensemble des dysfonctionnements observés et les solutions susceptibles d’y répondre (remise à niveau de la signalisation, modification géométrique, refonte du plan de circulation…).
La prise en compte des mobilités actives (piétons et vélos) a également fait l’objet d’une attention particulière. L’étude a permis de montrer la pratique de ce type de déplacements sur le site. Le Cerema a porté auprès du GPM La Rochelle des propositions d’aménagements dédiés ou la valorisation d’équipements existants nécessitant des remises à niveau.

L’amélioration de la sécurité des usagers est un travail complexe qui a mobilisé les compétences multi-thématiques du Cerema.

Auteur : Claude CHANET Cerema Sud-Ouest

.